Historica narratio profectionis et inaugurationis serenissimorum Belgii principum Alberti et Isabellae, Austriae archiducum.

1602Cote : B/1 - U191 (Collection Belfius)

Présentation

Ce livre de grand format relié cuir et orné de fers dorés a été publié en 1602 pour célébrer l’entrée des nouveaux souverains des Pays-Bas, Albert d’Autriche et Isabelle d’Espagne qui règneront sur nos régions entre 1598 et 1621 et qui installeront leur cour à Bruxelles. Cet ouvrage, imprimé par Jan Moretus, pour le compte de sa célèbre maison d’édition anversoise Plantin-Moretus à la tête de laquelle il avait succédé à Christophe Plantin, après avoir épousé la fille.

Il s’agit d’un ouvrage richement illustré de 28 gravures dont 15 sur double pages.

L’auteur de ces gravures est Pieter van der Borcht l’ancien (1545-1609). Ce disciple de Pieter Breughel, né à Malines est venu s’installer à Anvers en 1572. Cet artiste jouissait d’une certaine notoriété. Illustrateur de Juste Lipse, il avait réalisé des gravures de botanique pour un ouvrage de Rembert Dodoens, célèbre botaniste et médecin, dont plusieurs ouvrages avaient été publiés par Plantin. Il s’est également rendu célèbre pour avoir introduit les scènes de singes ou « singeries » dans l’art du Nord. Membre et ensuite Doyen de la Guilde Saint-Luc d’Anvers, les planches de Pieter van der Borcht dans l’ouvrage Historica narratio profectionis et inaugurationis serenissimorum Belgii principum Alberti et Isabellae […] témoignent de l’ampleur des festivités qui accompagnèrent l’entrée des souverains à Bruxelles, Anvers, Gand et Valenciennes : parades, arcs de triomphe, entrée royale, chars et joutes…

Le texte est quant à lui rédigé en latin et en grec par Joannes Bochius, célèbre poète latin né à Bruxelles en 1555 et mort à Anvers en 1609. Ce grand voyageur, amoureux de l’Italie, parcourut de nombreux pays d’Europe et séjourna jusqu’en Russie. Cet humaniste était proche de plusieurs grands penseurs de son époque et notamment de Juste Lipse. Si cet ouvrage ne reste pas dans les annales de la littérature par son côté trop flatteur et panégyrique, il est surtout l’auteur d’un célèbre Psalmorum Davidis paradia heroica, témoin de la qualité de cet auteur que ses contemporains surnommaient le Virgile de son temps.

Il a également été l’auteur d’un second ouvrage que l’Académie possède dans le Fonds Stassart : Descriptio publicae gratulationis, Spectaculorum, et ludorum, in adventu sereniss. principis Ernesti archiducis Austriae, ducis Burgundiae, comitis Habsp. ; aurei Velleris equitis, belgicis provinciis a regia Mte cathol. praefecti, an MDXCIII, XVIII kal. julii, aliisque diebus Antverpiae editorum édité en 1595 à Anvers.

Bibliographie

Histoire du Livre et de l'Imprimerie en Belgique des origines à nos jours - Bruxelles : Musée du Livre, 1923.

Benjamin Linnig, La gravure en Belgique ou notices biographiques sur les graveurs anversois, bruxellois et autres, depuis les origines de la gravure jusqu'à la fin du XVIIIe siècle - Anvers : Janssens Frères, 1911.

A.J.J. Delen, Histoire de la gravure dans les anciens Pays-Bas et dans les provinces belges des origines jusqu'à la fin du XVIe siècle - Paris : De Nodele F., 1969.